pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Sujet COVID-19 n°2

1 | ... | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | ... | 25

Daska

12/09 (18:22)

avatar

nombre messages : 7172

Membre

Nephie a écrit :

> Mais porter un casque n'a pas d'effets indésirables inconnus et/ou bien à long terme
> à ma connaissance.

Les vaccins non plus. Le COVID par contre, oui.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !

Draziel

12/09 (18:24)

avatar

nombre messages : 2221

Membre

Nephie a écrit :


Je trouve ta comparaison hors sujet. À la limite comparer le casque au masque chirurgical si tu veux, mais porter un casque n'a pas d'effets indésirables inconnus et/ou bien à long terme à ma connaissance.


Si tu fais référence aux vaccins, jusqu'ici les vaccins n'ont pas d'effets indésirables à long terme non plus à ma connaissance (et j'espère que tu ne vas pas parler du ROR et de l'autisme, ou de la sclérose en plaque avec l'hépatite B...)

Malphas

12/09 (18:27)

avatar

nombre messages : 904

Membre

Daska et Draziel ont écrit :

Nan, mais vous êtes sérieux ?
Source la plus pourrie du monde trouvée en 2sc chrono.

Soyez sérieux svp, vous ne pouvez pas balancer des inepties comme cela sans même l'effort de faire des recherches.

[ce message a été édité par Malphas le 12/09 à 18:30]

Mony Clair

12/09 (19:41)

avatar

nombre messages : 6524

Bourgmestre Déstructural

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Nephie a écrit :


> Peux-tu me citer des exemples, stp. Je ne vois pas de quoi tu parles.


Alors, désolé je sais pas comment retrouver l'article, je pense que médiapart a dû forcément en parler.
Mais par exemple courant mai 2020 j'ai le souvenir d'avoir vus le ministre de la santé dans un labo (je ne sais plus lequel) pour vanter l'arriver de nouveaux équipement servant aux test PCR ... Un équipement qui était prévus depuis quelques mois, comme si c'était eux à l'origine de cet achat. Ils essayent de se vendre.

___

Mony clair

Daska

12/09 (19:42)

avatar

nombre messages : 7172

Membre

Nephie a écrit :

> Soyez sérieux svp, vous ne pouvez pas balancer des inepties comme cela sans même l'effort de
> faire des recherches.

Les effets secondaires possibles sont connus, ils sont ou mineurs ou rarissimes s'ils sont graves.
Tu as bien davantage de chances de faire une myocardite en chopant le COVID qu'en te faisant vacciner.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !

Un[*b]curieux

12/09 (19:42)

avatar

Membre

Michelle Mabel a écrit :

> Ouais enfin si vous pensez qu'antivax c'est juste les personnes qui pensent qu'il y a des puces
> 5g dans le vaccin, alors évidemment on ne parlait pas de la même chose...

Sinon, si vous voulez le point de vue scientifique, il y a de très bonnes recommandations de l'OMS qui invitent, par exemple, à ne pas tagguer indistinctement tout et n'importe quoi d' « antivax ». Il y a aussi un très bon article de vulgarisation sur pourquoi la communication agressive est peu efficace s'il s'agit d'augmenter la couverture vaccinale : source.

Nephie :

Je pensais que Draziel et Daska faisaient un contresens parce que tu avais dit "inconnus" (et comme je l'ai déjà écrit, les éventuels effets secondaires à long terme du vaccin ne peuvent pas être connus). Ta réponse me surprend puisque tu parles maintenant d'effets secondaires connus, mais à court terme.

Je pense utile de clarifier ce point : les vaccins ont des effets secondaires à court terme, qui dans l'immense majorité des cas ressemblent au pire à des symptomes grippaux pendant 48h. Père Fusion avait, il me semble, fait des calculs pour montrer que vu le nombre immense de personnes vaccinées, il était inévitable de trouver des effets plus graves consécutifs au vaccin, mais sans être causés par lui (si on vaccine 100% de la population, tout décès est "consécutif" mais une grosse partie, statistiquement, n'est pas liée). C'est d'ailleurs précisément ce que dit l'article que tu cites : « Un lien de causalité avec le vaccin n'a pas été établi ».

Pour le dire autrement : quand on a vacciné 2 milliards de personnes (depuis plus de deux mois), une augmentation significative, même très faible, de n'importe quel risque à court terme, se verrait comme le nez au milieu de la figure (et ce serait suffisant pour établir une causalité). Pour le moment, il n'y a rien de tel sur des effets graves.

Sur le long terme, les choses sont différentes, parce que personne n'est vacciné depuis 10 ans. Le consensus scientifique penche tout de même pour le moment pour une inocuité complète du vaccin à moyen/long terme :
- il n'y a aucune mesure l'indiquant, ou indiquant des effets secondaires qui persisteraient dans le temps
- on peut aussi inférer à partir des connaissances qu'on a déjà : le vaccin est détruit très rapidement après injection (des efforts particuliers ont dû être faits pour qu'il survive assez longtemps pour que nos cellules synthétisent effectivement les protéines spikes sans quoi il serait inefficace), les protéines spikes activent le système immunitaire et se font détruire juste après, donc à moyen terme, le seul effet est bien sur le système immunitaire qui est activé, ce qui arrive en fait régulièrement sans conséquence particulière.

Daska a écrit :

> Tu as bien davantage de chances de faire une myocardite en chopant le COVID qu'en te faisant
> vacciner.

Oui, mais entre les deux, il y a la probabilité de choper effectivement le COVID. Et quand bien même, les stratégies individuelles peuvent pas viser à maximiser une espérance absolue. De toute façon, toute approche individualiste me semble vouée à l'échec : même si tu démontres que pour un individu son intérêt est de se faire vacciner, que fais-tu s'il n'est pas d'accord ? À quel moment déciderais-tu que la liberté de décider de ce qu'il advient de son corps peut s'effacer devant une argumentation scientifique ? Je pense qu'on tomberait d'accord pour dire que ce serait éthiquement très discutable.

Une vaccination massive, c'est un projet collectif, qui vise la protection de tous par tous. C'est cet aspect collectif qui, seul, peut légitimer une atteinte à la liberté individuelle. Et bien entendu, c'est un message relativement inaudible aujourd'hui parce que :
- les décisions sanitaires ne sont absolument pas prises de manière collective, ni transparente, ni fiable.
- plus généralement notre système politique articule l'individualisme jusque dans l'idée de la représentation parlementaire. C'est un système qui est pensé pour s'opposer aux communs (comme projet politique).

[ce message a été édité par Un[*b]curieux le 12/09 à 19:51]

Draziel

12/09 (21:39)

avatar

nombre messages : 2221

Membre

Nephie a écrit :


Daska et Draziel ont écrit :

Nan, mais vous êtes sérieux ?
Source la plus pourrie du monde trouvée en 2sc chrono.

Soyez sérieux svp, vous ne pouvez pas balancer des inepties comme cela sans même l'effort de faire des recherches.


C'est ce que tu appelles à long terme, du coup ?

[edition]
juste pour compléter, voila des extraits du site:
"Les cas sont principalement survenus dans les 14 jours suivant la vaccination, majoritairement après la deuxième dose et chez des hommes jeunes"
"Le 9 juillet, l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) avait reconnu un lien "probable" entre ces affections cardiaques et les sérums de Pfizer et Moderna. L’autorité sanitaire avait expliqué que ces problèmes cardiaques sont "généralement" apparus les jours qui avaient suivi la vaccination."

Sachant que j'ai bien précisé "à long terme" dans mon message, tu peux revoir ta copie.

[ce message a été édité par Draziel le 13/09 à 13:07]

Malphas

13/09 (16:59)

avatar

nombre messages : 904

Membre

Draziel a écrit :

> C'est ce que tu appelles à long terme, du coup ?

Pour n'en citer qu'un dans la source que j'ai mentionné : "anomalie grave et soudaine du rythme cardiaque". Se flinguer le cœur suite à un vaccin je pense qu'on peut est tous d'accord que c'est du long terme.

On peut parler aussi du scandale du vaccin contre la grippe du H1N1 en 2009/2010 en Suède ou des opiacés qui ne sont pas addictifs aux États-Unis.

On peut surement trouver beaucoup d'autres exemples en se prenant le temps.

Edit: Je rajoute un truc juste pour rire, ça m'a beaucoup fait marrer [:D]
Dédicace à Michelle Mabel et Mony Clair. C'est sans offense et pour détendre un peu l'atmosphère.

[ce message a été édité par Malphas le 13/09 à 17:29]

Un[*b]curieux

13/09 (17:48)

avatar

Membre

Nephie a écrit :

> Pour n'en citer qu'un dans la source que j'ai mentionné : "anomalie grave et soudaine
> du rythme cardiaque". Se flinguer le cœur suite à un vaccin je pense qu'on peut est tous
> d'accord que c'est du long terme.

Pas moi, précisément parce que ça arrive soudainement peu après le vaccin. De plus, "grave et soudain" ne signifie pas "durable". Mais comme je l'ai écrit, c'est consécutif et pas causé par le vaccin a priori.

> On peut parler aussi du scandale du vaccin contre la grippe du H1N1 en 2009/2010 en Suède

J'ai cet exemple bien en tête sur ce topic, je te rassure. Mais si un effet similaire était dû au vaccin contre le COVID, le nombre incroyable de vaccination aurait rendu cet effet immédiatement visible. Pour le moment, ce n'est pas le cas.

> ou des opiacés qui ne sont pas addictifs aux États-Unis.

Ça n'a, pour le coup, aucun rapport avec quelque vaccination que ce soit.

> On peut surement trouver beaucoup d'autres exemples en se prenant le temps.

Je serais curieux de les voir. À l'inverse, le covid long (pour lequel tu fais partie de la population vulnérable) touche 10% des personnes ayant été infectées.

C'est donc ça la barrière argumentative : pour justifier que le vaccin n'est pas la bonne solution, il ne suffit pas de montrer ses effets négatifs (et je me répète, mais pour le moment tu n'en as pas exhibé beaucoup) ; il faut montrer que ceux-ci dépassent les effets négatifs du COVID, fois la probabilité d'être contaminé.e par celui-ci. Et surtout, il faut assumer de faire prendre ce risque à tes proches et aux inconnus que tu rencontreras dans les transports (parce que, je me répète, mais la vaccination est une démarche collective).

Draziel

13/09 (19:14)

avatar

nombre messages : 2221

Membre

Nephie a écrit :


Draziel a écrit :

> C'est ce que tu appelles à long terme, du coup ?

Pour n'en citer qu'un dans la source que j'ai mentionné : "anomalie grave et soudaine du rythme cardiaque". Se flinguer le cœur suite à un vaccin je pense qu'on peut est tous d'accord que c'est du long terme.


Sauf que ""La majorité des personnes sont rétablies ou en cours de rétablissement"

[ce message a été édité par Draziel le 13/09 à 19:27]

Forum > Politique & Société > Sujet COVID-19 n°2

1 | ... | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | ... | 25