pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > La police et vous !

1 | ... | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | ... | 52

Antide Juin

01/09/20 (10:19)

avatar

Citoyen

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Nouvelle Volupté

Charles III Borderlot Evangelius a écrit :

Extrait de l'article Wikipédia sur l'accord de proximité : "elle fournit aujourd’hui la matière de propositions de réforme de l’accord de l’adjectif pour ceux qui y voient un outil de promotion de l’égalité entre femmes et hommes".

Un[*b]curieux

03/09/20 (16:51)

avatar

Membre

Pour revenir dans le sujet (vu que l'accord des métiers en fonction des représentations sexistes d'untel m'intéresse finalement assez peu) :

Goutte d'or publie le récit d'un journaliste infiltré dans la police

Un journaliste a infiltré la police (en passant par l'école puis une première affectation et une deuxième dans laquelle il est resté 6 mois). Il a rédigé son témoignage, et quelques rédactions l'ont lue, cela semble assez édifiant.

Daska

03/09/20 (16:52)

avatar

nombre messages : 7143

Membre

Pas de panique, l'IGPN est sur le coup.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !

Kandjar

03/09/20 (20:30)

avatar

nombre messages : 10282

Membre

Un[*b]curieux a écrit :

Sur ce livre et la promotion qui en est faite, je trouve le point développé dans ce tweet et ceux qui le suivent assez pertinent. À savoir que l'ouvrage, sans être nécessairement dénué d'intérêt, ne paraît pas apporter de nouvelles informations et reposer sur un sensationnel qui trahit les privilèges de celui qui l'écrit. De manière plus générale, sur les différentes facettes du journalisme d'investigation, et ce qu'il peut avoir de problématique, l'un des derniers textes de Pierre Péan me paraît digne d'intérêt.

___

Kandjar.

[ce message a été édité par Kandjar le 03/09 à 20:31]

Un[*b]curieux

03/09/20 (21:43)

avatar

Membre

Vadim a écrit :

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me répondre (et salutations distinguées, au passage, ça faisait bien longtemps).

> Sur ce livre et la promotion qui en est faite, je trouve le point développé dans ce
> tweet
et ceux qui le suivent assez pertinent.


Oui, mais on peut le nuancer : d'un point de vue assez matérialiste, je peux accepter que le journaliste jouit d'un privilège en tant qu'homme blanc. Qu'un journaliste non-blanc n'aurait pas pu faire cette expérience. Mais si infime soit-il, qu'est-ce que le grain de sable apporté dans la machine va retirer à des personnes dominées ? Le seul aspect négatif, c'est l'exposition au discours indécent - je partage cette analyse sur ce point précis - de la violence exercée contre les corps non-blancs. Ça me semble peu cher payer si le livre réussit à renforcer la défiance envers l'insitution policière (mais je n'ignore pas que mon avis est situé, forcément).

Fassin, qui est cité dans le thread, fait une longue introduction à son ouvrage "La force de l'ordre" justement pour détailler son rapport à la police pendant la durée de son enquête. Mais lui avait la chance de pouvoir assister "de l'extérieur" aux violences policières, sans jamais devoir s'inclure dedans. Il précise être conscient de l'effet que sa présence a pu avoir sur les comportements des flics, mais précise également qu'après son travail de terrain, plus aucune autorisation de ce genre n'a été délivrée par des préfectures.

Et sur le fait qu'on n'apprendra rien de nouveau, ben... déjà, il vaudrait mieux lire le livre : il se pourrait bien qu'il y ait dedans des récits que les personnes racisées ne peuvent pas expérimenter (comme des éclairages sur les causes de la violence policière systémique ?). Si finalement le seul constat qu'on peut en tirer, c'est la réalité desdites violences, c'est effectivement plutôt pauvre, et effectivement on n'apprendra rien de nouveau. Mais il n'y avait rien non plus de très nouveau dans le travail de David Dufresne, pour qui avait lu un peu de littérature sur la violence policière. Et pourtant, je pense que Dufresne a fait changé des gens d'avis.

> De manière plus générale, sur les différentes facettes du journalisme d'investigation, et ce qu'il peut avoir de problématique, l'un
> des derniers textes
de Pierre Péan me paraît digne d'intérêt.


C'est effectivement très intéressant, mais beaucoup des arguments de Péan ne me semblent pas s'appliquer en l'occurrence :
- on ne peut pas vraiment soupçonner Valentin Gendrot d'être resté chez lui à attendre qu'une fuite arrive (au contraire, il a eu un comportement proactif, qui correspond assez à ce que décrit Péan au départ : « C’est qu’il existe au fond deux manières d’enquêter. L’une, revendiquée notamment par l’auteur de ces lignes, pourrait se définir comme un banal journalisme lent : l’enquêteur choisit son sujet et lui consacre un temps, une énergie que la plupart des rédactions refuseraient d’investir. Il avance à l’aveugle, progresse par à-coups et prend le risque de se tromper. »).

- comme la source n'est pas judiciaire, il n'y a pas vraiment de viol de la présomption d'innocence, ni de secret de l'instruction ici.

- enfin, je ne veux pas être péremptoire sans l'avoir lu, mais il me semble que la portée du livre est bien le système policier dans son ensemble plutôt qu'un "quidam remplaçable".

[ce message a été édité par Un[*b]curieux le 04/09 à 10:35]

Jean-Jacques Sticule

11/09/20 (13:59)

avatar

nombre messages : 15055

Président

Confédération Libre

Domicile : Déstructural

Data gueule a fait une vidéo sur le sujet, y a pas de choses qui sont abordés dedans dont pas mal de question qui ont été évoqué ici sur l'aspect régalien, le racisme, l'efficacité des contrôles d'identité ou des pistes pour réformer l'institution.

___

V5 : Malguewyn Evangelius, Oøok?!?, Masha Evangelia
V6a : Judas Brycault
V6b : Lune Attyck, Bô Kaa sSsa, Chevalier Barristan le blanc, Techno-Prêtre MP001, Jean-Jacques Blanc.
V6c : André Fujiet, Jean-Jacques Sticule, Charles III de Bordelot Evangelius, Oøok?!?, Spartakus Louverture

[ce message a été édité par Jean-Jacques Sticule le 11/09 à 13:59]

Un[*b]curieux

11/09/20 (18:55)

avatar

Membre

Charles III Borderlot Evangelius a écrit :

Merci pour le lien. Amusant d'entendre Jobard et de relire ce post [:)]

En effet, Jobard défend une restriction du périmètre de la police, le financement d'alternatives (en particulier des travailleurs/euses sociaux/ales), une suppression de la dépendance des flics à l'exécutif, des instances de contrôle par des non-flics, une lutte contre le racisme de l'institution policière. Je note que contrairement à ce qu'on lit souvent, il ne tombe pas non plus dans le piège dénoncé par Ricordeau, et qui consiste à demander plus de moyens pour la police pour assurer des missions plus larges.

Nain Satiable

28/09/20 (20:46)

avatar

Comte Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Pavé dans la marre.

___

"Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

Un[*b]curieux

28/09/20 (21:18)

avatar

Membre

Quillette, traduit par Sastre, dans le Point.

C'est vraiment sur cette base qu'il faut argumenter ?

Sastre est une spécialiste du cherry picking. Elle traduit ici un article qui n'hésite pas à citer une étude disant que les "confrontations avec la police" sont aussi mortelles pour les blanc.he.s que pour les noir.e.s, en oubliant que si on inclue le taux de confrontation de ces populations, les noir.e.s ont beaucoup plus de chances d'être tué.e.s que les blanc.he.s par la police. Et comme les autres études se concentrent sur des trucs qui vont pas vraiment dans le sens de Sastre, bim on ressort du placard des trucs de 1977.

Et en face, quelle explication sociologique de qualité ! On a 1 (UN !) témoignage d'une flic qui a hésité à tirer une fois. On a une affirmation gratuite sur le fait que la criminalité des noir.e.s est plus importante que celle des blanc.he.s (et on est prié.e.s d'arrêter là la chaine de causalité et de ne surtout pas demander pourquoi les noir.e.s présenteraient ce profil). En ignorant au passage que ce taux n'est connu que via les services de police et est donc surtout représentatif de l'activité policière.

Au passage et pour l'anecdote, Peggy Sastre est éditrice de pages suprémacistes. Ses liens avec l'extrème droite ne sont pas vraiment mystérieux, pas plus que ses positions anti-féministes et anti-scientifique, au demeurant.

Attention d'ailleurs si vous cherchez l'auteur sur google scholar pour en trouver ses diplomes et accréditations : il semble qu'il y a deux Matthew Blackwell, dont l'un est vraiment chercheur, et l'autre est un guignol qui publie dans Quillette.

[ce message a été édité par Un[*b]curieux le 28/09 à 21:23]

Nain Satiable

28/09/20 (21:26)

avatar

Comte Ruthvenville

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Un[*b]curieux a écrit :

C'est dommage de détruire un argumentaire (certes qui ne cite aucune source, et qui s'attaque plutôt à l'argumentaire d'en face que d'en créer un soi-même), par de l'attaque sur la personne, et non les arguments.
Alors que, techniquement, en réaction à ce genre d'article, il suffit simplement de citer des sources et l'argumentaire assorti.

___

"Lorsque les pères s’habituent à laisser faire les enfants,
Lorsque les fils ne tiennent plus compte de leurs paroles,
Lorsque les maîtres tremblent devant leurs élèves et préfèrent les flatter,
Lorsque finalement les jeunes méprisent les lois parce qu’ils ne reconnaissent plus au dessus d’eux l’autorité de rien ni de personne,
Alors c’est là, en toute beauté et en toute jeunesse, le début de la tyrannie."

Forum > Politique & Société > La police et vous !

1 | ... | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | ... | 52