pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > La police et vous !

1 | ... | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52

Un[*b]curieux

11/05 (13:39)

avatar

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :

> D'ailleurs, la plupart des syndicats de policiers disent que le problème n'est pas là, mais
> dans la chaîne pénale.

Et il faudrait écouter les flics sur ce point parce que... ?

Arnold Schwartzenprout

11/05 (13:46)

avatar

nombre messages : 7551

Membre

Un[*b]curieux a écrit :

> Et il faudrait écouter les flics sur ce point parce que... ?

Ben parce qu'ils sont sur le terrain et y sont confrontés quotidiennement. Penses tu que l'on doive plus t'écouter qu'eux sur ce point ?

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

[ce message a été édité par Arnold Schwartzenprout le 11/05 à 13:47]

Lem

11/05 (14:15)

avatar

Citoyen

Paradigme Vert

Domicile : Structural

Arnold Schwartzenprout a écrit :


Au passage, ces annonces sont faites suite à l'assassinat d'un policier, mais j'imagine que ça n'émeut pas ceux qui sont anti-police.


Oui.
D'ailleurs les annonces qui ont été faites après que des types aient été éborgnés par la police avaient fait beaucoup parler d'elles....[:,]
Ah non.

Dire que "Olalalala les anti-polices ce sont des sales sans coeurs qui ne s'émeuvent pas de la mort de deux personnes", c'est malsain. L'appel aux émotions n'a pas sa place dans la discussion honnête.

Il y a clairement deux poids deux mesures.
Lorsque la police commet des violences gratuites, il ne se passe rien.
Lorsque la police subit des violences, on s'affole et on promet des choses.

Bref, dans ces annonces, ceux qui sont à blâmer, ce ne sont pas les policiers mais les politiciens.

les syndicats de police qui réclament une réponse pénale plus forte contre ceux qui s’attaquent aux forces de l’ordre.

Premier paragraphe de l'article.

Où est ta source que les policiers ne demandent rien? Tu as une déclaration des syndicats policiers qui appuie ce que tu dis?

Un[*b]curieux

11/05 (15:44)

avatar

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :

> Ben parce qu'ils sont sur le terrain et y sont confrontés quotidiennement. Penses tu que l'on
> doive plus t'écouter qu'eux sur ce point ?

Les juges, les travailleurs/euses sociaux, les éducateurs/trices spécialisé.e.s, les associations qui interviennent dans les prisons, les personnes qui s'occupent de réinsertion sociale, les sociologues qui travaillent sur le système judiciaire, les sociologues qui travaillent sur les prisons, les sociologues qui travaillent sur la police. Ça fait juste ~40 pages que je le répète, c'est sympa de montrer que tu suis la discussion.

J'ajoute que ce genre de lois sera bien entendu utilisé pour pénaliser les manifestant.e.s parce que ce sera pas la première fois que le droit de manifester est piétiné en France (comme d'autres droits fondamentaux, hein, je n'établis pas de priorité). Les manifestant.e.s seront dans ce cas mieux placé.e.s que les flics pour savoir que les flics mentent et font des faux pour les faire condamner (pour outrage, rebellion, etc.) dans des situations où les flics ont provoqué des montées en tension. Ils seront certainement mieux placés que les flics pour avoir un avis correct sur ces questions.

[ce message a été édité par Un[*b]curieux le 11/05 à 15:50]

Arnold Schwartzenprout

11/05 (20:46)

avatar

nombre messages : 7551

Membre

Liz Euse a écrit :

> Où est ta source que les policiers ne demandent rien? Tu as une déclaration des syndicats policiers
> qui appuie ce que tu dis?

Je ne sais pas si France Info peut s'écouter en podcast, mais cela fait plusieurs jours que différents syndicats policiers sont interviewés, avant et après l'annonce de Castex.
La chose qui revient dans tous les itw, c'est le fait que la chaine pénale est le maillon déconnant, alors que la police a les moyens d'appréhender les délinquants.
Evidemment, comme tout syndicat, ils ne crachent pas sur l'octroi de moyens supplémentaires, mais ce n'est pas ce qui est demandé par eux. Certains ont même reconnu avoir eu de grosses avancées en terme d'équipements (changement de véhicules notamment).

Après il n'y a pas à mettre en concurrence les exactions policières et les exactions non policières. Je suis d'accord avec toi sur le traitement à deux vitesses, mais les éborgnages ne justifient pas d'abattre un policier sur un contrôle de stup, comme abattre un policier ne justifie pas les éborgnages. Deux crimes ou délits appellent deux sanctions, et pour moi, il est tout autant aggravant, voire plus aggravant, de commettre un crime ou délits en étant dépositaire d'une autorité, qu'il est aggravant de s'en prendre à une personne dépositaire de l'autorité.
Mais là encore, on est sur un problème politique, pas sur un problème d'existence d'un métier.


Un[*b]curieux a écrit :


> Les juges, les etc etc.

Ok, et en quoi cela exclu la parole des policiers ? Sans parler de la différence de mission. En quoi le travailleur social va mettre fin à un trafic de stup dans un quartier ? Ou se faire tirer dessus parce que c'est un travailleur social ?
Mon point de vue est qu'il n'y a pas à exclure une parole plutôt qu'une autre, alors que visiblement, toi tu es dans l'exclusion d'une profession au profit des autres, alors qu'ils sont tous des maillons d'une organisation.
Quant à ta petite réflexion (décidément tu es incapable de faire sans), je suis depuis 40 pages tes dires, ça ne signifie pas que j'y adhère. C'est comme si je te répondais "ça fait 40 pages que je dis ne dis pas la même chose que toi, c'est sympa de voir que tu suis". Bref...

> J'ajoute que ce genre de lois sera bien entendu utilisé pour pénaliser les manifestant.e.s

C'est probable, mais c'est déjà le cas en fait.
Et si tu suivais ce que je dis, c'est que j'ai déjà dit... (bah ouais hein)

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Un[*b]curieux

12/05 (00:30)

avatar

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :

> La chose qui revient dans tous les itw, c'est le fait que la chaine pénale est le maillon déconnant,
> alors que la police a les moyens d'appréhender les délinquants.

Parce que ce n'est pas aux flics de décider ce qu'il convient de faire aux délinquants (séparation des pouvoirs, indépendance de la justice, etc.).

> Après il n'y a pas à mettre en concurrence les exactions policières et les exactions non policières.

Hors sujet, personne n'a fait ça.

> mais les éborgnages ne justifient
> pas d'abattre un policier sur un contrôle de stup,

Hors sujet également, et la ficelle est assez grossière. Genre qui a prétendu qu'il serait parfois justifié d'abattre des flics ?

> Sans parler de la différence de mission.
> En quoi le travailleur social va mettre fin à un trafic de stup dans un quartier ?

Si c'est une vraie question, je te renvoie aux études sociologiques sur l'étude des trafics de drogues dans les quartiers. La réponse répressive ne fait pas exactement des miracles, contrairement à l'accompagnement, la prévention, les aides sociales, le suivi psy. Franchement, c'est juste le pire exemple pour justifier la répression policière.

Mais je doute que ça te fasse changer d'avis, parce que comme d'hab, tu reviendras dans une semaine, un mois ou deux dire que en fait, "tu n'y adhères pas", parce que tu ne t'encombres pas de la réalité pour te forger des idées.

> C'est probable, mais c'est déjà le cas en fait.

Ben non, puisque la loi en question n'existe pas encore. [3)]

[ce message a été édité par Un[*b]curieux le 12/05 à 01:36]

Arnold Schwartzenprout

12/05 (13:32)

avatar

nombre messages : 7551

Membre

Un[*b]curieux a écrit :

> Parce que ce n'est pas aux flics de décider ce qu'il convient de faire aux délinquants (séparation
> des pouvoirs, indépendance de la justice, etc.).

Je ne vois pas le rapport avec ce que j'ai dit. Les flics disent simplement que le goulet d'étranglement c'est la chaîne pénale, ça ne préjuge pas de la décision.


> > Après il n'y a pas à mettre en concurrence les exactions policières et les exactions non
> policières.
>
> Hors sujet, personne n'a fait ça.

Bah si un peu quand même. En gros, comme je comprends son intervention, ça revient à "pourquoi s'émouvoir du décès d'un flic quand personne ne s'émeut d'un éborgnage par un flic".

> Si c'est une vraie question, je te renvoie aux études sociologiques sur l'étude des trafics
> de drogues dans les quartiers. La réponse répressive ne fait pas exactement des miracles, contrairement
> à l'accompagnement, la prévention, les aides sociales, le suivi psy.

Sauf qu'encore une fois, toi tu mets en concurrence deux missions différentes : prévention et répression.
Que je sache, il n'y a pas que dans les quartiers qu'on se drogue ou qu'il y a de la délinquance.
Je serais curieux de voir des travailleurs sociaux faire de la prévention chez Jean-Eudes et Charles-Edouard dans leur lycée privé à Neuilly pour qu'ils ne fument pas un petit stick ou ne rapportent pas d'exta lors de soirées de riches.

> Franchement, c'est juste le pire exemple pour justifier la répression policière.

Qui a parlé de justifier la répression policière ici ? Et un sophisme de plus, un !


> Mais je doute que ça te fasse changer d'avis, parce que comme d'hab, tu reviendras dans une
> semaine, un mois ou deux dire que en fait, "tu n'y adhères pas", parce que tu ne
> t'encombres pas de la réalité pour te forger des idées.


Et un autre, quand on aime on ne compte pas.

> Ben non, puisque la loi en question n'existe pas encore. [3)]

On fini en beauté : pour pouvoir me contredire, tu te contredis toi-même, puisque dans ton intervention précédente tu dis "ce genre de lois sera bien entendu utilisé pour pénaliser les manifestant.e.s parce que ce sera pas la première fois que le droit de manifester est piétiné en France".
Donc "non, puisque le loi en question n'existe pas encore" ? C'est magique quand même. Et ça me fait rire de te voir te prendre les pieds dans le tapis tout seul comme un grand, et t'empêtrer dans tes contradictions. [:D]

Et puis ce n'est pas comme si l'état d'urgence sanitaire n'interdisait pas de manifester et, opportunément, a mis fin au mouvement des gilets jaunes...

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

[ce message a été édité par Arnold Schwartzenprout le 12/05 à 13:33]

Lem

12/05 (13:52)

avatar

Citoyen

Paradigme Vert

Domicile : Structural

Arnold Schwartzenprout a écrit :


Bah si un peu quand même. En gros, comme je comprends son intervention, ça revient à "pourquoi s'émouvoir du décès d'un flic quand personne ne s'émeut d'un éborgnage par un flic".

Non.
C'est toi et toi seul qui a tenté de faire passer les "anti-polices" pour des gens qui ne s'émeuvent pas du décès d'autrui.
Ne projette pas tes pensées (que j'ai déjà qualifié de malsaines) sur mes propos, merci.


On peut s'émouvoir des deux situations et avoir un raisonnement correct malgré tout (donc sans faire appel aux émotions).

Par exemple, tu as pu voir que personne ici n'a dit "Ah ah bien fait, cons de policiers, ils avaient qu'à pas faire ce boulot".
Par contre on a bien un policier qui dit que "le bâtard" aurait quand même pu se prendre "la bastos" dans le cul au lieu de l'oeil.
Si tu veux à tout prix jouer dans le registre émotionnel et mettre au pilori ces gens qui ne s'émeuvent pas de la souffrance d'autrui, tu as ton boulot tout tracé. [j|]

Ganesh Joli-Coeur

12/05 (14:15)

avatar

Duc Ruthvénie

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Ruthvenville

Arnold Schwartzenprout a écrit :

> D'ailleurs, la plupart des syndicats de policiers disent que le problème n'est pas là, mais dans la chaîne pénale. En gros, ils ont l'impression de lutter contre une criminalité sans qu'il y ait une perspective pénale suffisamment efficace derrière. Genre t'es coincé le film "un jour sans fin", et tous les matins tu vas arrêter ceux que tu as déjà arrêté la veille (j'exagère mais c'est l'idée).

Arnold Schwartzenprout a écrit :

> Je ne vois pas le rapport avec ce que j'ai dit. Les flics disent simplement que le goulet d'étranglement c'est la chaîne pénale, ça ne préjuge pas de la décision.

Tu te contredis pas un peu là ? [[(]

___

Ganesh 1,5 degré McGROgor, poids relou de #bavardage_et_divers du discord de Kraland Interactif
Jean-Pau' II [VV]

Arnold Schwartzenprout

12/05 (14:45)

avatar

nombre messages : 7551

Membre

Ganesh Blackheart a écrit :

Ben non. Regarde.

> Arnold Schwartzenprout a écrit :
la plupart des syndicats de policiers disent que le problème n'est pas
> là, mais dans la chaîne pénale. [/i]
>
> Arnold Schwartzenprout a écrit :
Les flics disent simplement que le
> goulet d'étranglement c'est la chaîne pénale [/i]

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Forum > Politique & Société > La police et vous !

1 | ... | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | 51 | 52