pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > La police et vous !

1 | ... | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | ... | 52

Arnold Schwartzenprout

26/04 (00:01)

avatar

nombre messages : 7551

Membre

Un[*b]curieux a écrit :

> Peux-tu préciser ce que tu as d'intéressant à ajouter ?

Ca dépend. Il faut être ironique ou pas ?

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Liam M. T.

26/04 (10:49)

avatar

Citoyen

Kraland

Domicile : Structural

Arnold Schwartzenprout a écrit :

Tu vois la différence ?


Bah non, en fait.
Par contre je me rappelle très bien qu'en lisant ce sujet il y a plusieurs semaines, il y a eu des arguments mis en faveur du retrait des missions de la police traditionnelle pour le remplacer par des champs d'intervention sociaux en complément. C'était beaucoup plus développé et fourni, argumenté que de dire que les gens veulent supprimer la police en laissant rien derrière.

Voilà, cela me faisait juste rire de te voir résumer encore une fois les choses en ignorant tout ce qui t'a été dit dans les pages précédentes.

Arnold Schwartzenprout

26/04 (13:44)

avatar

nombre messages : 7551

Membre

Cubitus Von Mysti a écrit :

Ah mais je ne l’ai pas ignoré, je n’adhère pas, c’est différent. A chacun de se faire un avis, moi je me suis fait le mien. Sinon, t’es rural ou pas ?

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Liam M. T.

26/04 (13:47)

avatar

Citoyen

Kraland

Domicile : Structural

Non, j'habite en ville.

KraDesk

26/04 (13:54)

avatar

nombre messages : 4110

Modérateur

Essayons de rester sur le sujet "La Police et Vous". Si vous voulez aborder d'autres sujets, préférez ouvrir un nouveau topic.

Lem

26/04 (14:20)

avatar

Citoyen

Paradigme Vert

Domicile : Structural

Arnold Schwartzenprout a écrit :


Ah mais je ne l’ai pas ignoré


Ben un peu quand même.
Lorsqu'Iska dit qu'élargir les fonctions de la police c'est une mauvaise idée et sous-entend que la police par son origine est un problème, tu réponds "Lol bah dans ce cas on envoie des bisounours."
Alors qu'il a été longuement expliqué comment la police pourrait être remplacée pour réduire la criminalité tout en réduisant la violence commise au nom de la lutte contre les criminels.

Parce que par exemple lorsque tu parles d'"appréhender les méchants", c'est quoi un "méchant"?
Dans quelles conditions a-t-on besoin d'une force armée pour arrêter les agissements de quelqu'un? Quelle proportion des activités de la police est liée à ces conditions, et quelle proportion n'en fait pas partie?

Par exemple, il a été pointé du doigt que les vérifications d'identité n'avaient pas d'impact positif notable sur la sécurité et oppressaient majoritairement certaines catégories de personnes. Quelle proportion du temps de la police y est dédié? Si on supprimait cette tâche, est-ce qu'on ne pourrait pas redistribuer du financement ailleurs (genre dans des trucs qui ont montré un succès notable dans la prévention de la criminalité)?



Mais bon c'est plus simple de dire "Lol on envoie des bisounours avec un sifflet magique" ou "On devrait faire appliquer les règles qui existent déjà mais qui ne sont pas appliquées".

Un[*b]curieux

26/04 (14:41)

avatar

Membre

Liz Euse a écrit :

> Parce que par exemple lorsque tu parles d'"appréhender les méchants", c'est quoi
> un "méchant"?

Quelqu'un contre qui les policiers ont eu l'idée d'écrire un faux PV, comme dans l'enquête de Viry-Châtillon ? (source). Après tout, il y a bien quelques personnes en vue pour réclamer des condamnations systématiques (à ne pas confondre avec "systémique", wink wink) pour les personnes accusées, parce que l'état de droit est un lointain souvenir. On imagine que ça ne s'appliquerait pas aux politiques.

Et personne pour souligner, une nouvelle fois, que c'est complètement débile que l'enquête pour un meurtre de flics soit confiée à des flics. Leur formation ne colle pas à la tâche qui consiste à interroger et reproduire fidèlement le contenu d'un interrogatoire, et par contre leurs intérêts ne coïncident pas avec l'éclatement de la vérité.

J'en profite, dans la revue de presse, pour noter que contre l'avis du parquet, les flics pourris de la bac nord de Marseille ont été condamné à des peines extrèmement clémentes (ou exonérés de toute charge) (source).

[ce message a été édité par Un[*b]curieux le 26/04 à 17:14]

Arnold Schwartzenprout

26/04 (19:02)

avatar

nombre messages : 7551

Membre

Liz Euse a écrit :

Non non, je ne l'ai pas du tout ignoré, simplement Iska a eu droit à une réponse sarcastique à la hauteur de ses interventions. Je sais, c'est moche.

C'est comme si je disais que l'interview de Thinkerview de deux flics démissionnaires que j'ai partagé et dans lequel on parle de l'idée d'une Police des Polices citoyennes et que je reprends avait été ignorées (au point qu'un Curieux reprend la même idée dans le post immédiatement suivant, comme si c'était une révélation dont je ne venais pas de parler).
Ce que je veux dire c'est qu'aujourd'hui certains proposent des pistes avec lesquelles je ne suis pas d'accord en terme d'optimisation, d'efficience. Je suis d'accord avec certaines choses, comme cette effroyable escalade à la militarisation des forces de l'ordre, je ne l'ai d'ailleurs pas soutenu ici, mais par contre je trouve que parler de la prévention comme rempart est utopique. Evidemment une meilleure justice sociale permettrait de faire baisser la criminalité, évidemment qu'améliorer le système éducatif autour de valeurs collectives serait bénéfiques mais de là à espérer que l'abolition de la police serait possible, il y a un pas que je ne franchirai pas. De même que pour l'instant, étant donné ce fait, les sanctions sont ridicules.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

[ce message a été édité par Arnold Schwartzenprout le 26/04 à 19:03]

Onawa

26/04 (19:54)

avatar

nombre messages : 8538

Citoyenne

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Bottine

Arnold Schwartzenprout a écrit :

Mais, pour sortir justement d'un débat manichéen, quelles missions pensez vous qu'il est possible de supprimer au sein de la police ? Ou à défaut d'en accepter une seule, pensez vous que certaines missions peuvent être menées autrement ?

J'ai trouvé une liste :

L’accueil du public dans ses locaux
La prise en charge des victimes
La réception des appels d’urgence
La surveillance de la voie publique
La gestion de l’ordre public
La mission d’investigation
Les missions de renseignements et d’information
La sécurité de nos frontières
Les missions internationales de la police nationale

J'ai retiré les missions "auxiliaires".

Un[*b]curieux

27/04 (00:41)

avatar

Membre

Onawa a écrit :

Merci pour cette liste, ça va permettre de partir sur des choses très concrètes (du jambon... du fromage...).

> L’accueil du public dans ses locaux

Ça, ça me semble un truc purement administratif pour lequel la police est extrèmement mal équipée. Les locaux sont lugubres, les agents sur place sont armés et font peur, et dans la grosse majorité des cas (y compris les dépots de plainte), ça pourrait se faire auprès de n'importe quel personnel administratif, et avec un peu de chance on tomberait sur des gens qui ont assez d'empathie pour proposer un verre d'eau, une salle d'attente décente, etc.

> La prise en charge des victimes

C'est un gros problème que ce soient des flics qui s'en occupent. Déjà, ils sont pas formés, mais souvent on leur file une formation en 2 jours et on considère qu'ils sont ok (alors que... ben non). Les victimes ont besoin parfois de suivi psy, parfois d'assistance sociale, parfois d'autres trucs spécifiques, mais surtout de bienveillance et d'écoute et bon, les flics sont pas réputé.e.s pour ce genre de qualités (source : des dizaines de témoignages variés, des assos qui sont obligées de faire des classements des commissariats, des avocat.e.s qui choisissent où ils vont avec leurs client.e.s pour déposer plainte, et le conseil unanime de déposer plainte directement auprès d'un procureur pour gagner du temps).

> La réception des appels d’urgence

Idem, je vois pas l'intérêt de la formation des flics par rapport à des standardistes qui seraient un poil formé.e.s pour avoir de la patience, éventuellement parler > 1 langue, et un peu de polyvalence pour gérer des cas de premiers secours ou de la désescalade de violence (et qui pourraient demander une intervention en cas de nécessité).

> La surveillance de la voie publique

La voie publique a besoin de surveillance pour quoi, au juste ? Est-ce qu'on connait l'effet de cette surveillance au quotidien (par exemple, comme je l'avais dit, il y a des études qui montrent que les patrouilles mobiles ne servent à rien statistiquement, et l'enquête anthropologique de Fassin montre qu'elles posent plus de problème qu'elles n'en résolvent).

> La gestion de l’ordre public

Genre quoi ? Tabasser les manifestant.e.s ?

> La mission d’investigation

Comme dit plus haut, c'est un énorme problème que cette tâche soit gérée par des forces de l'ordre. Traditionnellement, il s'agit d'une mission judiciaire qui ne nécessite quasiment jamais de la force. La police, dans ses missions d'enquête, fait peser des soupçons sur les procédures dès qu'elles ont un rapport avec le pouvoir exécutif (dont les flics dépendent hiérarchiquement), ou avec les flics eux-mêmes (comme dans le cas pré-cité).

[ce message a été édité par Un[*b]curieux le 27/04 à 09:47]

Forum > Politique & Société > La police et vous !

1 | ... | 40 | 41 | 42 | 43 | 44 | 45 | 46 | 47 | 48 | 49 | 50 | ... | 52