pied gauche

 

Culture

Forum > Culture > Cinéma Chinois

1 | 2

Yonabal le Manchot

23/01/15 (10:27)

avatar

nombre messages : 531

Capitaine Bananie

Palladium

Domicile : Distillerie

Rocky [*r] Boumboa a écrit :
> je voulais nous cultiver avec du film de tatane Hong-Kongais, mais ils ne sont pas en mandarin.

Les films « de sabre » de la Shaw Brothers des années 60-70 sont en général en mandarin (et certains sont sortis en France par ex., les autres sont st en anglish).
Après faut aimer le genre

Rocky [*r] Boumboa

25/01/15 (20:50)

avatar

nombre messages : 421

Membre

Yonabal le Manchot a écrit :

J'ai regardé quelques extraits sur YouTube, c'est tout trouvé pour une soirée nanards !

Majax

18/11/15 (08:12)

avatar

nombre messages : 8139

Membre

Vu Spectre.
Je suis impressionné par la capacité de Sam Mendes d'avoir fait un "anti-James Bond" dans le précédent opus en évitant la plupart des codes du genre avec un film extrêmement sobre pour ensuite faire un classique reprenant tous lesdits codes.

Faye Strudel

03/04 (22:04)

avatar

Membre

Hey,

Récemment j'ai vu quelques films chinois alors pourquoi ne pas en parler puisqu'on a un fil pour ça ?

Une Pluie Sans Fin - Bon en vrai je l'ai vu il y a presque un an. C'est un film très similaire à Memories of Murder (qui est coréen) c'est-à-dire que ça parle d'une enquête qui a eu lieu il y a longtemps dans une province boueuse. J'ai trouvé ça plutôt cool.

Un grand voyage vers la nuit - Un drame chelou sur lequel je suis très mitigé. Sur Allociné la note moyenne des spectateurs est correcte, mais en fait tout le monde a soit mis 5/5 car c'est super poétique et onirique, soit 1/5 car inutile et prétentieux. J'ai pensé que ce film tentait pas mal de trucs intéressants, mais je n'y ai rien compris et je n'ai pas bien décidé si la narration était pourrie ou si j'étais fatigué.

Les Éternels (aka Ash is Purest White) - Un drame là aussi où la protagoniste (une femme qui a beaucoup de caractère) est la petite amie d'un parrain de la mafia locale (dans la ville minière de Datong, en 2001). Un jour il se fait tabasser par une bande rivale et elle sort un flingue pour les menacer, ce qui lui sauve la vie. Elle passe cinq ans en taule pour port d'arme illégale (notamment pour ne pas avoir dit d'où cette arme provenait, bien évidemment de son mec). Pendant ces cinq ans, son mec ne lui rend jamais visite, et en sortant (en 2006) elle décide de le retrouver ; étrangement il ne répond pas au téléphone et il apparait qu'il l'évite. Le film se termine en 2017.

Ce film est assez sympa (bien que pas marrant) avec une protagoniste assez forte et une bonne représentation de la Chine en 2001, 2006 et 2017 et dans plusieurs endroits car les personnages voyagent beaucoup. Ce film est une coproduction avec la France : le réalisateur, le scénariste, et tous les acteurs sont chinois mais une bonne partie du staff technique est français.
O.

06/04 (14:01)

nombre messages : 1

Visiteur

Constantin Céleste a écrit :

> de la vraie Chine réelle

On appelle ce pays la République Populaire de Chine.
A moins que Taïwan soit dans l'imaginaire et/ou une fausse Chine.

Rex

10/05 (12:44)

avatar

Membre

O. a écrit :

Tel que reconnu par la France et les Nations Unies, Taiwan est une province de la République populaire de Chine.

___

"Rester en colère, c'est comme saisir un charbon ardent avec l'intention de le jeter sur quelqu'un ; c'est vous qui vous brûlez" - Non-cooperative games, Mikhaïl Aleksandrovitch Panddha
"Si effectivement l'équipe de Régulation agissait avec le schéma de pensée baisé qui est le tien, alors les exclusions se feraient exclusivement à l'affectif." - La République, Panddha

Forum > Culture > Cinéma Chinois

1 | 2