pied gauche

 

Culture

Forum > Culture > Vos lectures du moment

1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | ... | 29

Omelette

15/12/13 (13:41)

avatar

Membre

Actine a écrit :

Et actuellement, je lis Prélude à Fondation. J'ai lu les 5 fondation deux fois en 10 ans, mais j'avais jamais lu prélude et aube. Bah pour l'instant j'aime beaucoup. Ca tient plus du roman policier / d'aventure, mais c'est intéressant cette découverte de la psycho histoire.


Ah ah tu sais que je suis toujours en train de lire Aube depuis des mois ? Je lis d'autre trucs en même temps, mais celui-là il est au bureau, je le lis seulement le midi quand il pleut et qu'on va pas au restau [:,].

(Pourtant j'aime beaucoup, je devrais le ramener chez moi et amener un truc pas commencé au bureau).

Comme tu as observé c'est très différent de la série principale, enfin celle qui commence par Fondation quoi. Le rythme n'est pas du tout le même, et en effet ça ressemble plutôt à du policier avec de l'aventure dedans. (Pour moi Fondation devient vite de l'aventure ceci dit, juste pas dès le premier livre).

___

Han, dat strawman!

Satori[*n]9960

16/12/13 (12:47)

avatar

nombre messages : 9596

Membre

Actine a écrit :

> Et actuellement, je lis Prélude à Fondation. J'ai lu les 5 fondation deux fois en 10 ans, mais
> j'avais jamais lu prélude et aube. Bah pour l'instant j'aime beaucoup. Ca tient plus du roman
> policier / d'aventure, mais c'est intéressant cette découverte de la psycho histoire.

Alors que personnellement, je les ai trouvé nul à chier :/ mais même les 2 derniers qui ont été écris après, je les ai trouvé insupportable.

Cette volonté de lier tous ses cycles entre eux (ho, regarde, des robots !) m'a un peu traumatisé.

Sinon, j'ai lu Embedded, de Dan Abnett. Pas exceptionnel mais sympa.
Le concept de base est sympa dans l'idée (un reporter de guerre dans un univers SF) mais switch de style en plein milieu, ce qui fait que ça démarre super lentement pour partir sur complètement autre chose brutalement et ça se termine un peu en peau de zob sur 10 pages. Disons que quitte à faire la même chose, le bouquin n'aurait pas perdu à avoir 50 ou 100 pages de plus pour que la transition soit moins brutale au milieu du bouquin et donner un peu plus de matière à la fin.
Bref, c'est pas mal, mais c'est pas non plus un A+

___

The seagull / wonder if she is sad / left alone without being touched / by the blue of the sky / or the blue of the sea.

[ce message a été édité par Satori[*n]9960 le 16/12 à 12:51]

tyr[*b]

16/12/13 (12:56)

avatar

nombre messages : 2668

Membre

Les Fondation y'a que les 3 premiers qui sont bien.
Le reste c'est naze. Genre horrible même, il massacre lui-même son univers.

___

Sorcière [:f] Ravi Olmoipacesoir

21/12/13 (17:58)

avatar

nombre messages : 21563

Membre

Lu : "Une place à prendre" de JK Rowling
Je précise que je n'ai jamais accroché à Harry Potter, et je trouvais le style vraiment mauvais. Mais ce bouquin n'a rien à voir avec Harry Potter. C'est une sorte de peinture sociale d'une petite ville anglaise, avec des personnages très différents, parfois un peu stéréotypés, mais qui ont tous des côtés plutôt détestables.
Beaucoup de personnages dès le début, donc j'ai eu un peu de mal à rentrer dans le bouquin, mais ça se lit bien ensuite. Style ok, passages alternant comique et tragédie, ambiance quand même plutôt dépressive.
J'ai plutôt apprécié la lecture, c'est pas non plus le roman de l'année, mais le côté naturaliste de la description de la vie de cette petite ville et certains personnages très intéressants suffisent à en faire un bouquin agréable.

Sevyas 2.1

23/12/13 (19:19)

avatar

nombre messages : 5542

Membre

Dites, le fait que dès que quelqu'un critique Werber il y a quelqu'un d'autre pour le traiter d'élitiste, c'est une loi propre à KI où c'est sur tout l'internet francophone ?
(la suite de ma pensée est en signature)

Sinon, je viens de dévorer "La tyrannie de l'arc-en-ciel" de Jasper Fforde. Aria, si tu me lis, je ne te remercierai jamais assez pour avoir parlé de cet auteur içi même. Même si ce n'est pas de la série Thursday Next, c'est hilarant et imaginatif au possible.
Je ne sais pas trop comment pitcher la chose... Mettons que c'est un post-apo. Enfin, "un Truc S'est Passé", 500 ans avant le début du roman et les survivants, plus vraiment humains ne voient plus que dans une partie limitée du spectre et leur société, extrêmement totalitaire et obscurantiste (il y a des Bonds en Arrière réguliers) est hiérarchisé selon la couleur dans laquelle on voit. Le héros est un jeune Rouge envoyé dans les Franges par "Besoin d'Humilité" pour un recensement des chaises...

_____________________


Sans.

Naiaphykit kat

23/12/13 (19:46)

avatar

Membre

Sevyas a écrit :


Dites, le fait que dès que quelqu'un critique Werber il y a quelqu'un d'autre pour le traiter d'élitiste, c'est une loi propre à KI où c'est sur tout l'internet francophone ?
(la suite de ma pensée est en signature)




Personne n'a traité personne d'élitiste, ici. ( j'imagine que ton post s'adresse à moi, hein. ) J'ai juste parlé de ton méprisant. Y a une différence entre critiquer et être méprisant ( cerseille, mon post ne te visait pas ), donner un avis didactique, etc. Si encore il y avait eu des arguments, hein ... [;)]
Mais bon, j'imagine que c'est plus intéressant d'extrapoler.

Un peu comme la différence entre le post de Satori sur Fondation et celui de Tyr.
C'est con, parce que ça peut être intéressant de développer un tout petit peu.

D'ailleurs, j'ai bientôt fini l'Aube de Fondation, du coup, et bah j'aime toujours. Je trouve ça sympa moi, même si on voit trop peu Daneel à mon goût dans le second.
Contrairement à Satori, j'aime bien le lien qui est fait entre les tomes ( mais j'adore le personnage de Daneel aussi ... ). C'est assez rafraichissant, et largement meilleur que tous les bouquins du cycle de l'empire ( que je n'ai pas aimé ).

Sinon, avoir vu la série Sherlock m'a donné envie de (re)lire les Sherlock Holmes, aidez moi [!(]. En plus demain je récupère une liseuse...
Je me tate entre ça et Les Misérables, que je n'ai ( à ma grande honte ) jamais lu.

[ce message a été édité par Naiaphykit kat le 23/12 à 19:49]

Baron von Strudel

23/12/13 (19:55)

avatar

nombre messages : 3068

Membre

Actine a écrit :

>J'aime bien le lien qui est fait entre les tomes ( mais j'adore le
> personnage de Daneel aussi ... ).

Ce n'est pas entre les tomes qui est gênant (c'est ce qu'on attend d'une saga). C'est le lien entre les sagas. Perso, dans Fondation, le moment où j'ai commencé à décrocher, c'est justement quand il commence à vouloir raccrocher à la saga des Robots [;|]

Sevyas 2.1

24/12/13 (03:41)

avatar

nombre messages : 5542

Membre

Actine a écrit :

> Personne n'a traité personne d'élitiste, ici. ( j'imagine que ton post s'adresse à moi, hein.
> ) J'ai juste parlé de ton méprisant. Y a une différence entre critiquer et être méprisant (
> cerseille, mon post ne te visait pas ), donner un avis didactique, etc. Si encore il y avait
> eu des arguments, hein ... [;)]
> Mais bon, j'imagine que c'est plus intéressant d'extrapoler.

Ouais, c'est sûr, j'extrapole de "Ce mépris de la lecture ordinaire dans ce topic... " à "élitiste"... ça fait une extrapolation d'une épaisseur de papier à cigarette, grosso modo. Rizzla micron je dirais, mais je veux bien pousser jusqu'à OCB noir, pasque je suis accommodant. Mais bon, c'est vrai, c'est une extrapolation, mes plus plates excuses, donc. Crois bien que j'en suis absolument désolé, et j'irai me flageller avec des orties des plus ordinaires à la procession des pénitents de la St Glinglin. [:|]
Ceci dit, si tu voulais des arguments, plus de détails, tu pouvais juste demander "pourquoi ?", au lieu d'extrapoler a partir d'opinions certes concises et parfois un peu "brut" jusqu'à "mépris de la lecture ordinaire".
C'est cette démarche, et plus encore son caractère systématique (on l'a encore vu sur Divers il y a quelques mois dans un topic dédié à la lecture pour ado qui ne lisent pas) que je pige pas, d'où ma question.

Pour le coup, comme j'ai aussi une opinion négative sur Werber, je développe, puisque je sais désormais que ton but, en toute innocence, était de demander des arguments (encore milles pardons d'avoir cru que "mépris de la lecture ordinaire" voulait dire "élitistes", alors qu'il est évident à toutes personne saine d'esprit que ça veut dire "dites, si vous vouliez bien argumenter un peu vos opinions, ça serait fort urbain de votre part, merci. [:)]").
[=o] L'écriture est simple, pourquoi pas, mais c'est généralement cliché sur cliché et l'Intrigue Sentimentale Obligatoire est d'une rare mièvrerie.
[=o] Tous les personnages de Werber se retrouvent d'un livre à l'autre. Le vieux sage plus ou désabusé dans sa tour d'ivoire, voir déjà mort, la journaliste avide de scoop mais honnête, le jeune "découvreur" enthousiaste, au moins un de ces perso a des problèmes sentimentaux voir sexuels, et, pour la diversité, on peut interchanger les qualificatifs, dédoubler voir amalgamer des perso (minimum deux, le Père de nos pères).
[=o] Scientifiquement parlant, c'est souvent de la merde. (y parait, moi je suis pas qualifié, mais c'est une opinion que j'ai lu de sources crédibles, genre Mouton il y a quelques années sur ce forum, sur le 1+1=3, si je ne m'abuse). Bon, en fan de SF qui a avalé des années lumière à vitesse supra-lumique, j'en ai rien à battre, que les explications scientifiques soient foireuses (tant que je pige pas et que je peux faire "ho, la belle bleue !" avec des étoiles dans les yeux, je suis client). L'ennui, c'est que Werber présentent souvent ses incongruités comme des vérités : c'est donc malhonnête, et il y a même un tas de petites erreurs scientifique que même moi et mon bac L on arrivent à voir, genre quand on multiplie la taille d'un type par N, sa masse est aussi multipliée par N (c'est plus N*N*N, sauf à supposer que la taille n'augmente que dans une dimension...).

Par ailleurs, j'entends beaucoup dire "ouinh, Werber se fait démonter par les critiques institutionnelles élit... encore désolé, qui méprisent la lecture ordinaire" ou un truc du genre, mais en fait, j'ai jamais lu de critique négative sur lui, sauf dans Bifrost (mais c'est quand même ultra-confidentiel, comme revue). Bon, ça fait une dizaine d'année que je ne lis plus de magazines de façon régulière, j'ai pu zapper, mais la plus méchante dont je me souvienne, dans le Point je crois bien, commençait par "Longtemps, depuis les Fourmis, j'ai été déçu par Werber" et finissait par "celui-çi, c'est du tout bon, Werber est un visionnaire, courrez vite l'acheter, tu le trouveras près du rayon charcuterie" et puis bon trois page plus loin, une demi-page de pub pour le bouquin... Partant, j'ai tendance à croire que le discours "Werber, mal aimé des critiques", il est dans le dossier de presse de l'éditeur, à l'origine.

Au final, mon impression, quand je lis (lisait plutôt, j'ai arrêté les frais il y a 5-6 ans) c'est que l'auteur applique sa recette en déclinant vaguement selon le thème, qu'il s'en tamponne un peu tant de l'histoire que des perso, sans parler de la science et des lecteurs tant que ça vend et qu'il passe à la TV... J'ai une impression de malhonnêteté, de me faire un peu avoir, surtout si j'ai payé le bouquin.

Au final, bis, puisqu'il faut bien que je précise, par honnêteté, que j'ai, disons un gros potentiel de partialité sur cet auteur, potentiel à la hauteur de la déception qu'il m'a causé. J'raconte ma vie de lecteur de SF, un peu, passage pas obligatoire de toute façon. Quand les fourmis est paru, la SF française, et la SF en France, c'était pas loin de "on ferme la porte, on mets la clef dessous et on s'en va". Dans mon coin de province, même en Fnac ou en BM, sortis d'Asimov et Clark, t'avais pas grand chose, et rien en francophone, sauf Ebly en jeunesse ([=)]). Et puis sort ce roman, rapidement loué partout dans les médias, novateur dans le concept et (un peu) dans la forme, d'un auteur jeune à l'air pas con du tout qui passait bien dans les médias. J'avoue, je me suis pris à rêver, tant d'un engouement général pour la SF (en fait, il faudra attendre 7-8 ans de plus, la sortie de Matrix pour que ça sorte vraiment), que d'un grand cycle de SF francophone, un Dune-like. Et puis bon, le tome deux est sorti... Pourquoi pas. Il est pas si mal, et puis tout les T2 de trilogie sont plus faible, c'est connu. Et puis le trois est sorti, et, après trois relectures successives, il a bien fallu me rendre à l'évidence : c'était très mauvais. On peut donc dire que Werber, c'est pour moi comme une idole de jeunesse qui, après un premier album génial, a fait de la merde en déclinant ad nauseam les deux hits du premier. Il y a quand même quelques romans, ensuite, qui m'ont refait espérer un peu, genre les Thanatonautes (le T1), mais j'ai fini par lâcher l'affaire : pour moi Werber est un auteur qui aurait pu être grand, s'il avait bossé ses romans au lieu d'appliquer sa recette.

Pour finir (ter) sur une note plus positive, je ne sais pas trop ce qu'il faut entendre derrière "lecture ordinaire", ou "lecture extra-ordinaire", la distinction est particulièrement difficile pour l'amateur de SF que je suis, vu que la SF vise ordinairement l'extra-ordinaire, mais, dans la catégorie "auteurs qui vendent beaucoup et dont on entend peu parler", je préfère largement Brussolo, sans doute l'auteur français vivant le plus prolifique, et peut-être le plus vendu. Plan en coupe d'une ville malade ou le carnaval de fer sont pour moi des classiques et j'aime beaucoup aussi, parmi ses ouvrages plus récents, ceux publiés sous le pseudo de Kitty Doom. Même dans les ouvrages les plus modestes que j'ai lu de lui (genre "enfer vertical en approche rapide"), j'y ai toujours trouvé suffisamment d'imagination, d'extraordinaire, pour susciter en moi le bon vieux "sens of marvel". ça peut être simple, mais c'est vif, ça peut être un peu bancal, mais ça tiens en haleine, et j'ai jamais eu l'impression que l'auteur se foutait de ma tête.



Sur Asimov, rapidement : les romans qui font le lien entre les différent univers SF d'Asimov sont pas mauvais... Mais ils sont moins bon. Ce qui est du, pour moi, au fait qu'il n'ont pas été fait essentiellement pour raconter un histoire/ développer un concept comme le sont généralement les romans de SF d'Asimov, mais justement pour faire le lien ; et il faut que tous les petits détails de part et d'autre s'enclenchent bien, ce qui rend l'ensemble un peu verbeux, avec quelques longueurs parfois. De plus, je pense que les auteur de l'Age d'Or, producteurs de nouvelles au départ, on souvent du mal pour produire des romans, surtout s'ils dépassent 300 pages. Mais bon, c'est quand même un plaisir de revoir des perso, de se dire "tiens, ça c'est là parce que, dans "la mère des monde" ya ceci cela"...

En espérant n'avoir pas été trop incohérent, ni trop disorthographique, malgré l'heure et l'alcoolémie un peu avancées, [j|].



_____________________


Sans.

[*v] Frère Fuck [*r]

24/12/13 (10:34)

avatar

Membre

Actine a écrit :

> Re-édit : Maskysophrène, tu as une grosse culture littéraire, ou tu lis de temps en temps ?
> Quel genre ? Et tu as quel âge ? Contrairement à ce que disent les gens au dessus, Werber est
> une très bonne porte d'entrée dans la lecture, ses livres sont amusants, sur des thèmes parfois
> intéressants, et c'est très simple à lire.

Oula je répond quand même même si ça fait un moment ^^

Euh je n'ai pas une grosse culture, clairement moi c'est de la détente, je lis plus pour rêver que pour réfléchir. Je lis beaucoup mais des trucs assez fun, pas prise de tête, genre medieval fantasy(Gemmel, Hobb, Martin, etc...)/policiers (Coben et cie) /SF (Dunes, Mission terre) Mais comme je commence a m'ennuyer dans ces styles je cherche à m'ouvrir à d'autres horizons c'est pour ça que je ne voudrais pas qu'un mauvais choix me "fâche" avec un genre.

Sevyas 2.1

26/12/13 (14:47)

avatar

nombre messages : 5542

Membre

[*n] Agonie [*n] a écrit :

"Fun, pas prise de tête" et Herbert... J'ai comme vaguement l'impression d'un second degré quelque part... [|)]


Mais bon, pour faire une courte liste d'auteurs "de genre" avec une dimension humoristique :
Fantasy :
- Sheckley et Zelazny (apportez moi la tête du prince charmant et suites)
- Pratchett (le Disque-Monde (série), le Grand Livre des Gnomes, le Peuple du Tapis... Plus un roman avec Gaiman dont le nom m'échappe)

Policier :
- Exbrayat (Imogène (série))
- JD Carr (dans une moindre mesure)
- Chase (la non plus, c'est pas vraiment de l'humour, plus de... heu... Exubérance, disons)

SF
- Pohl (planète à gogo (avec un autre gars)
- Prachett (la face obscure du soleil, et quelques autres, dont une série de roman pour ado pas mal du tout)
- Sheckley (pour les nouvelles essentiellement)
- Fforde (Thrusday Next, etc)
- Vonnegut.

(A compléter)

Ah, sinon, vous avez reçu quoi comme bouquin à Noël ?
Pour l'instant, je n'ai eu qu'un Marc Levy... J'ai jamais lu, ce sera l'occasion de vérifier si sa réputation est usurpée.

[ce message a été édité par Sevyas 2.1 le 26/12 à 15:12]

Forum > Culture > Vos lectures du moment

1 | ... | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | ... | 29