pied gauche

 

Politique & Société

Forum > Politique & Société > Business autour du Réchauffement climatique : le futur Eldorado ?

1 | 2

Arnold Schwartzenprout

02/06 (21:15)

avatar

nombre messages : 7814

Membre

Bon, comme le sujet initial a été détourné sur la production de viande, je crée un nouveau topic pour essayer de discuter du business fait autour du réchauffement climatique. Pour éviter de le voir être dévier, je pose l'hypothèse de travail suivante :

Ce topic n'a pas pour vocation de discuter des réductions des GES par l'arrêt ou la diminution d'une production quelconque, viande, énergies fossiles, sobriété énergétique, etc.
Ce topic a pour but de discuter autour du business fait autour du réchauffement climatique. Evidemment, le greenwashing en fait partie.


Ce qui m'a inspiré ce sujet, c'est la capacité du capitalisme a faire du fric y compris sur des problèmes qu'il a engendré lui même. Je ne peux pas m'empêcher de penser que le réchauffement climatique sera le prochain Eldorado exploité par des groupes comme Véolia ou Suez, à l'instar du recyclage des déchets ou du traitement des eaux usées.

En gros, après la privatisation de l'eau, allons nous assister à une privatisation de l'air sur fond de réchauffement climatique comme prétexte ?

Est-ce que paradoxalement, ce serait une façon d'éviter le gaspillage et la pollution ? Si oui, est-ce que cela ne constituerait pas une espèce de droit à polluer du moment où on a les moyen de payer ?

Et l'Etat dans tous ça ? Est-ce que la taxe carbone est une mesure juste, une incitation à la transition écologique, ou est-ce juste une taxe de plus dont l'argent récolté n'est pas utilisé pour développer cette transition ? Un élément de réponse ICI, sur un site, "climate consulting"... Un consultant en climat... ? Encore du business autour du réchauffement climatique ?

Vous voyez, ce réchauffement climatique semble être le point de départ à une économie spécifique, dédiée, avec des opportunités de business pouvant être utile, ou absolument pas, vivant juste sur le greenwashing des grosses sociétés.
Que penser de la séquestration ou l'enfouissement du carbone ?

Et même au niveau individuel, est-ce que l'installation de panneaux solaires sur le toit de votre maison n'est pas déjà du business autour du réchauffement climatique ?
L'incitation à acheter une voiture électrique ? Les pompes à chaleur ?

Alors la question que je pose à la communauté, c'est celle-ci :

Croyez vous en une croissance verte autour du réchauffement climatique ? Y voyez vous de réelles opportunités dans les années à venir ou y voyez vous surtout de l'esbroufe, de la communication purement et simplement ?

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Iska Rozen

04/06 (14:34)

avatar

nombre messages : 1897

Procureure Gradistan

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Krakov

Arnold Schwartzenprout a écrit :
> Croyez vous en une croissance verte autour du réchauffement climatique ? Y voyez vous de
> réelles opportunités dans les années à venir ou y voyez vous surtout de l'esbroufe, de la communication
> purement et simplement ?


Tu t'inquiète pour l'avenir professionnel des petits enfants du monsieur, pendant l'AG Total Energie du 25 mai dernier et qui avait répondu à la question :

[timestamp 01:00-01:25]
>C'est vos petits enfants, qui vont être content, quand ils vont voir cette vidéo
"Mes petits enfants travailleront dans le pétrole, connard!"

Alors rassure toi, ses petits enfants auront un très bel avenir, mais pour les autres...
Hey, on fait pas d'omelette sans casser des oeufs. :v

[ce message a été édité par Iska Rozen le 04/06 à 14:47]

Arnold Schwartzenprout

05/06 (15:01)

avatar

nombre messages : 7814

Membre

Iska Rozen a écrit :

Ce n'est pas tellement le sujet en fait. Le sujet c'est plus de savoir quelles opportunités vont se créer autour de la problématique du réchauffement climatique, qu'elles soient réelles ou non.
Par exemple, développer l'énergie solaire individuellement, est-ce une opportunité qui aura un effet ou pas ? Puisqu'on parle solaire, pour mémoire, la revente d'électricité à EDF était interessante jusqu'à ce que Montebourg vienne en modifier les règles.
Ou qui aujourd'hui n'a pas été démarché pour se faire installer une pompe à chaleur financée par l'Etat et EDF ?
Quels seront les prochains métiers "verts" développés autour de ce business ?

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Iska Rozen

05/06 (15:21)

avatar

nombre messages : 1897

Procureure Gradistan

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Krakov

Arnold Schwartzenprout a écrit :

Ah ué pardon, c'est vrai que j'avais vraiment mal compris, je n'avais pas vu que tu faisais vraiment de la malhonnêteté intellectuelle.

Etant donné dans le premier post, tu posais la question, si une croissance verte était possible.
Et dans le second post, tu y réponds en déclarant qu'elle est possible et la question n'est plus que de savoir lequel des secteurs sera le plus prolifique.

Après je sais pas vraiment l'avenir, que pourrait avoir un tel sujet, en dehors de faire un top 10 "Des plus gros courges". [:=]

Arnold Schwartzenprout

05/06 (16:12)

avatar

nombre messages : 7814

Membre

Iska Rozen a écrit :

Gné ???


> Etant donné dans le premier post, tu posais la question, si une croissance verte était possible.

Et tu as répondu à ça ??? Je ne crois pas non.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Iska Rozen

05/06 (17:17)

avatar

nombre messages : 1897

Procureure Gradistan

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Krakov

Arnold Schwartzenprout a écrit :
> Gné ???

Nan mais, c'est une question sérieuse. :v
En dehors de faire un top afin de sélectionner le meilleur colorie des licornes, je vois pas trop l'intérêt du sujet. [:=]

> Et tu as répondu à ça ??? Je ne crois pas non.

J'ai répondu par mon exemple, que c'était en soit pas important.
Si on reste dans le dogme de la croissance, que l'énergie soit verte ou pas, l'argent restera juste roi.

En une ligne, la croissance verte, c'est juste du greenwashing, comme l'économie durable.

[ce message a été édité par Iska Rozen le 05/06 à 17:18]

Arnold Schwartzenprout

05/06 (17:59)

avatar

nombre messages : 7814

Membre

Iska, l’intérêt du sujet dépasse celui de tes réponses ou de ta compréhension. Au final, tu finis par apporter une réponse mais que c’est compliqué pour que tu puisses l’exprimer de façon compréhensible. C’était pas si compliqué pourtant.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Iska Rozen

07/06 (17:31)

avatar

nombre messages : 1897

Procureure Gradistan

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Krakov

Arnold Schwartzenprout a écrit :
> Iska, l’intérêt du sujet dépasse celui de tes réponses ou de ta compréhension.

Ah ?
Le sujet c'est pas juste de parler d'écomodernisme, sans le nommer ?

[ce message a été édité par Iska Rozen le 07/06 à 17:34]

Arnold Schwartzenprout

12/06 (23:10)

avatar

nombre messages : 7814

Membre

Iska Rozen a écrit :

> Ah ?
> Le sujet c'est pas juste de parler d'écomodernisme,
> sans le nommer ?

Disons que c'est un peu réducteur mais l'ecomodernisme a sa place ici, oui. Que l'on y croit ou non d'ailleurs, c'est toute l'utilité d'une discussion.
Personnellement, je ne sais pas si la science nous sauvera de tout. Elle nous sauve de beaucoup de choses déjà, mais quel est le plafond de verre, je ne sais pas.
En tout cas, je trouve que le génie humain est capable de beaucoup de choses, le tout est de l'accorder avec l'esprit retors qui nous caractérise également. En l'occurence, peut-on dissocier le progrès de la science et le mercantilisme ? Un peu comme les progrès civils qui ont pour origine les progrès militaires.
C'est pour ça que je pose la question du nouvel Eldorado.

Je dis que ton point de vue est réducteur pourquoi ? Parce que par exemple on peut aussi parler de la taxe carbone. Un Eldorado fiscal potentiel, mais qui n'a pas derrière une utilité scientifique et/ou commerciale. En gros, le réchauffement climatique devient un prétexte à une nouvelle taxe. Je ne dis pas qu'une taxe carbone n'aurait aucune utilité, mais il faudrait qu'elle soit juste, genre appliquée sur les importations. Encore faut-il voire à quoi sert l'argent... A la transition écologique ? A rien en relation avec le réchauffement climatique, simplement créer un effet tampon pour endiguer les importations ?
Bref, il y a de quoi discuter.

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

Iska Rozen

13/06 (03:55)

avatar

nombre messages : 1897

Procureure Gradistan

Royaume de Ruthvénie

Domicile : Krakov

Arnold Schwartzenprout a écrit :

> En l'occurence, peut-on dissocier le progrès de la science et le mercantilisme ?

Oui... C'était une vrai question ? [co]
Parce que si on va dans ce sens, tu vas ensuite demander, si on peut réellement différencier une pomme de terre et une pomme, après tout les deux sont issues de la terre...

> Un peu comme les progrès civils qui ont pour origine les progrès militaires.

C'est le running gag de l’œuf ou la poule, ça nan ? [:=]

> Je dis que ton point de vue est réducteur pourquoi ?

J'avais dis que tu faisais de l'écomodernisme, sans le savoir.

> Parce que par exemple on peut aussi parler de la taxe carbone. Un Eldorado fiscal potentiel, mais qui n'a pas derrière une utilité scientifique
> et/ou commerciale. En gros, le réchauffement climatique devient un prétexte à une nouvelle taxe.

Je comprend pas trop en quoi, je serais réducteur après avoir lu "ton exemple", je lis juste de la confusion et que ça fait très gloubi-boulga.
Après bon peut être, qu'une âme généreuse pourrait m'expliquer clairement et simplement, le "vrai" sens de ce sujet, qui me dépasse totalement. [:=]

[ce message a été édité par Iska Rozen le 13/06 à 03:55]

Forum > Politique & Société > Business autour du Réchauffement climatique : le futur Eldorado ?

1 | 2