pied gauche

 

Politique & Société

Poster Nouveau sujet Sujet bloqué

Forum > Politique & Société > Sujet COVID-19

1 | ... | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | ... | 67

Père Fusion

25/03/20 (18:49)

avatar

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :

Et si avec le Plaquenil je n'en sauve aucun et en tue 10% supplémentaires ?
Parce qu'en forçant un peu le trait, on en est là des connaissances...
Primum non nocere.

Arnold Schwartzenprout

25/03/20 (19:41)

avatar

nombre messages : 7551

Membre

Père Fusion a écrit :

Et pourquoi 10%, et pas 1 ou 50 ?
Et si tu ne faisais rien donc ? Parce que c'est assez binaire en fait. T'es face à un choix shakespearien Dr : To be or not to be ? To do or not to do ?
A quel moment tu prends le risque : 1000 morts ? 2000 ? Jamais ? On a le temps, on est large ? Ce sont des vraies questions, en situation réelle. Que fais tu face à l'épidémie ?

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

[*r]Rexstarisson

25/03/20 (19:54)

avatar

Membre

La létalité réelle du virus semble très difficile à estimer, car nous n'avons pas la moindre idée du nombre de cas en France (qui est de toute évidence largement supérieur au nombre de "cas confirmés"), et car il est également très difficile de connaître le nombre de décès directement imputables au Covid, sachant par exemple que les petits vieux des EHPAD ne sont plus systématiquement testés/hospitalisés quand ils présentent les symptômes (ça doit rentrer dans la catégorie des "morts acceptables").
Dans tous les cas le souci avec Raoult, et la raison des très fortes critiques à son encontre est qu'en l'état, on n'a pas la moindre idée de si la solution qu'il préconise a le moindre effet positif sur les patients alors qu'on sait en revanche qu'elle peut "avoir des effets délétères et comporter des risques de toxicité cardiaque" (cf Françoise Barré-Sinoussi dans son interview d'hier). Ce qui est certain, c'est que les résultats qu'il emploie avec tant d'aplomb ont été obtenus de façon très peu rigoureuse et ne veulent à peu près rien dire, ce que ses fans semblent ignorer (ou alors ils croient que ça n'a aucune importance, ce qui est encore pire).

[ce message a été édité par [*r]Rexstarisson le 25/03 à 19:55]

Père Fusion

25/03/20 (20:10)

avatar

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :

J'avoue avoir du mal à te suivre.
Tu suggères de tester n'importe quel médicament qui me passe par la tête parce qu'on ne sait jamais ?
Ou juste celui qu'on ressort à chaque épidémie virale sérieuse et qui ne marche jamais in vivo après avoir suscité plein d'espoir in vitro?

Et pour répondre à ta question, je prendrai le risque de prescrire quand une étude non trafiquée sortira sur le sujet et qui montrera un impact sur la mortalité. Elle n'aura pas besoin d'être en béton ni davoir duré sur un an. Ça ne devrait pas tarder. (Et le fait quon en ai pas eu depuis le début de l'épidémie me laisse assez dubitatif devant l'effet miracle annoncé )

[ce message a été édité par Père Fusion le 25/03 à 20:16]

Arnold Schwartzenprout

25/03/20 (20:46)

avatar

nombre messages : 7551

Membre

Père Fusion a écrit :

Je ne suggère rien, je m'interroge sur la meilleure conduite à tenir dans un contexte particulier, dit "de guerre", ce qui appelle donc une médecine de guerre, si on va par là.
Perso, je me fous de Raoult, ou du professeur Tartampion, je n'ai aucun intérêt à défendre en dehors de notre santé à tous, collectivement, ainsi que la mienne bien entendu, égoïstement.

Je dis que je me fous de Raoult, mais parallèlement je m'interroge également sur son statut que je ne suis pas à même de juger. Si il est un spécialiste mondialement connu, c'est, qu'en théorie, il possède un recul lui permettant d'aller peut-être plus vite qu'une étude d'impact classique. Si cela fait débat dans la communauté scientifique, quelles en sont les raisons : idéologiques, par des puristes de la méthode ? Ou est-ce qu'elles reposent sur un conflit de personnes ? Pas facile d'être un savant de Marseille... (jeu de mot pourri inside).

Et moi, simple contribuable patient anonyme, si je tombais malade et que je me mette à flipper pour ma vie parce que je suis dans le mal, est-ce que j'aurais envie d'attendre le résultat d'une étude d'impact pour prendre le médicament miracle ou maudit ?

En gros, tout cela m'interpelle au niveau gestion de la crise : trop prudent ou pas assez, réaction tardive anormale ou compréhensible, bataille d'égo scientifique/politique ou réel affrontement idéologique ?
Et chaque jour on nous annonce la nouvelle hécatombe qui annonce l'apocalypse. Et chaque jour il est mis en évidence le démantèlement de notre système de santé (si cher et si cher...) par la startup Nation à la recherche de toujours plus de rentabilité.

Le COVID, ce n'est pas que le COVID en tant que tel, c'est aussi toutes ces questions autour de notre société et de nos politiques. La bonne occasion de se poser les bonnes questions peut-être... au delà de la simple petite personne d'un mec, d'une molécule, d'une (sur)mortalité, évitable ou non.

(En aparté, et sans rapport avec le COVID, je suis toujours surpris de voir un médicament être prescrit alors qu'il possède des effets secondaires importants, et par une proportion de patients non négligeable : le Tramadol. Je profite que tu sois médecin pour te demander s'il t'arrive de le prescrire, et sans crainte le cas échéant ?)

___

Bug non reproductible. Pour la cinquième fois. [:=]
Intolérance zéro.
Le Benjamin Malaussène de KI. [:)]

[*r]Rexstarisson

25/03/20 (21:18)

avatar

Membre

Raoult se sert de son aura de scientifique pour justifier une proposition qui ne respecte pas la méthode scientifique, ça a déjà très bien été expliqué dans cet article linké par Père Fusion. Il est donc critiqué par le reste de la communauté scientifique parce qu'il ne se comporte pas en scientifique. Se servir de son nombre de publications pour asseoir son autorité sur un sujet donné et la validité de sa proposition n'est rien d'autre que de la manipulation, qui est dangereuse et irresponsable dans le contexte actuel et susceptible de causer bien plus de tort que de bien.

[ce message a été édité par [*r]Rexstarisson le 25/03 à 21:36]

Père Fusion

25/03/20 (21:46)

avatar

Membre

Arnold Schwartzenprout a écrit :

Attention au piège de l'aura scientifique passée. Peut etre que l'analogie suivante te conviendra (elle a ses failles): un peu comme si on avait laissé les généraux qui ont gagné la 1ere guerre mondiale aux commandes de l'armée française pour la seconde.
Ça ne te parlera peut être pas mais un mec qui revendique 3000 publications dont une tous les 2 jours l'année dernière, loin de forcer mon admiration, cela lance les voyants rouges quant à sa fiabilité et son sérieux. Manifestement son objectif ce n'est plus de faire de la recherche mais de rester sous les projecteurs. Confirmé par ce qu'il a publié sur la chloroquine.

Et oui je peux prescrire du tramadol, la médecine c'est toujours une histoire de bénéfice vs risque. Ce n'est pas pour autant un traitement anodin, ni de 1ere intention que l'on donne à la légère à n'importe qui.

Et vois tu je viens d'être testé covid+ et sauf données validées d'ici la fin de la semaine, je n'irai pas me risquer à prendre du Plaquenil "au cas où". Je vais juste rester chez moi tranquille et espérer ne pas rater le jet à 99%.

[ce message a été édité par Père Fusion le 25/03 à 21:51]

Megalion

25/03/20 (21:59)

avatar

nombre messages : 3933

Membre

Père Fusion a écrit :

> Attention au piège de l'aura scientifique passée. Peut etre que l'analogie suivante te conviendra (elle a ses failles): un peu comme si on avait laissé les généraux qui ont gagné la 1ere guerre mondiale aux commandes de l'armée française pour la seconde.

L'histoire de la ciclosporine est bien plus intéressante à cet égard. Un médicament qui n'a rien à voir avec le traitement du SIDA, sur le marché depuis belle lurette, qu'est-ce qu'il pourrait mal se passer? Je veux dire, c'est presque un Bingo:

- "Je court-circuite toute publication parce que ça marche sur mes 3 patients!" (check)

- "Le comité d’éthique ne fait que nous ralentir (check)

- "La méthode scientifique, rien à foutre, c'est trop important" (check)

- "Je suis une autorité en la matière" (check)

- "Je dirige un service, moi, môssieur" (check)

- "C'est une méthode originale qui suscite un espoir" (check)

- "Traitons les gens dès maintenant!" (check)

- "Comment ça, "Tous morts"??" (Still pending...)

- "C'est pas ma faute, c'est Big Pharma" (Still pending, encore que...)

- 20ans plus tard "Oui mais si on retire les évènements indésirables survenus (rappel, la mort des patients) au fond ça pouvait marcher". (Je suis persuadé que si ça marche pas cet abruti ne reconnaitra jamais sa connerie).

___

"Les convictions sont des ennemis de la vérité plus dangereux que les mensonges. " F. Nietzsche

[ce message a été édité par Megalion le 25/03 à 22:12]

Père Fusion

25/03/20 (22:19)

avatar

Membre

Megalion a écrit :

[:D]

Toujours pas...
Ça reste petit comme étude mais avec un critere de jugement principal plus pertinent qu'une charge virale à j6.

Daska

26/03/20 (00:21)

avatar

nombre messages : 7143

Membre

C'est bon, la loi sur le STO est passée, on va pouvoir turbiner 60h par semaine avec 9h de repos entre deux jours, histoire de bien s'épuiser et de s'affaiblir le système immunitaire.

___

Oh, you shot yourself in the jaw. That's so Robespierre !
Poster Nouveau sujet Sujet bloqué

Forum > Politique & Société > Sujet COVID-19

1 | ... | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | ... | 67